Le point: « Olivier Mannoni, traducteur de « Mein Kampf » : « Un travail accablant » »