Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                                                                      Mardi 26 mai 2020

SOUFFRANCES EN SERIE SUR LE RESEAU SOCIAL COREEN « CURIOUS CAT »
COMMENT STOPPER LA SPIRALE INFERNALE ?

Ce mardi 26 mai, la presse s’est faite l’écho des menaces répétées dont font l’objet des utilisatrices en France du réseau CuriousCat. Il s’agit d’actes intolérables perpétrés en France constitutifs d’intimidations, de menaces de meurtre, de viols et de tortures.

 

Ces faits rappellent à tous que les femmes les principales victimes des actes de cyberviolences. En ligne ou hors-ligne ce sont toujours les mêmes groupes et les mêmes populations qui sont les premiers visés par la haine. Cette symétrie démontre une fois de plus la nécessité de faire rentrer le droit dans les espaces numériques au même titre que les comportements se déroulant l’espace public.

Ce jour est marquant d’autant plus qu’il s’agit du jour d’un nouveau suicide suite à cyberviolence dans un autre contexte :

L’association Respect Zone s’associe à toutes les femmes qui ont été victimes de propos délinquants et s’insurge devant les dysfonctionnements de la Justice auxquelles ces dernières ont été confrontées. L’urgence de l’installation d’un parquet numérique spécialisé prévu par la loi contre les contenus haineux n’est que plus pressante.

Au-delà de la solidarité que nous leur témoignons, Respect Zone met à leur disposition son Cercle des juristes.

« Le Cercle des juristes regroupe près de 80 professionnels du droits (avocats, juristes, magistrats, etc.) qui travaillent bénévolement au bénéfice des victimes de cyberharcèlement » rappelle Phillipe Coen, président de Respect Zone.
« Je tiens à garantir à toutes ces femmes confrontées à ces messages de haine que Respect Zone leur apportera toute son aide si elles le souhaitent. Nous nous tenons à leur disposition. »

Ces méfaits démontrent le besoin de régulation. En effet, nous sommes tres inquiets de prévoir que les décrets d’application en préparation de la Loi contre les contenus haineux qui vient de passer le 13 mai au Parlement et qui sera en vigueur des le 1er juillet 2020 risquent de ne pas concerner une plateforme comme Curious Cat pour des raisons de seuil de fréquentation en France. Nous appellons le Gouvernement et notamment le Ministère du Numérique à bien inclure ce type de plateforme pour faire appliquer l’obligation de prévoir un représentant légal en France ou en Europe pour toute plateforme de ce type, véhiculant de la haine de masse.

L’aide aux victimes et la prévention sont indispensables. Nous appelons aussi la plateforme Curious Cat à se conformer au droit en vigueur, à protéger ses usagers et à renforcer ses conditions d’utilisation et se mettre sans délai en conformité avec la loi avec l’aide des associations spécialisées. Il en va de la responsabilité des entreprises du numérique que de s’auto-responsabiliser. Il est temps que toutes les plateformes de réseaux sociaux deviennent sociaux et cessent activement d’être des territoires de lynchages et d’intimidations sans lois.

Nous mettons à disposition chartes, outils, cours en ligne de formation, plan de prévention pour les accompagner dans leur volonté de respecter les internautes et de permettre d’être des lieux de débats et non de haine.

Contact  presse : info@respectzone.org

PARTAGER