Le Land de Bavière annonçait le mois dernier la parution prochaine d’une nouvelle édition de Mein Kampf  

 

– ce qui sera une première en Allemagne depuis 1945 – mais une édition à visée éducative, portée par des historiens. Pour Philippe Coen, juriste et fondateur de l’ « Initiative de prévention de la haine » , cette décision va dans le bon sens. Mais elle ne suffira pas pour encadrer de manière satisfaisante la diffusion d’un ouvrage qui va bientôt tomber dans le domaine public.

 

Explications : http://www.fndirp.asso.fr/philippe%20coen.pdf

PARTAGER