Paris,  juin 2011

 

MEIN KAMPF  SUR LE POINT DE TOMBER DANS LE DOMAINE PUBLIC

 

 L’Initiative de Prévention des Contenus de Haine

présente la

Charte sur les contenus de haine

et le

Forum du 11 octobre 2011 à Paris :

« La diffusion de la haine aujourd’hui –

Mein Kampf dans le domaine public »

Quel encadrement? Quel devoir de  pédagogie ?

Mein Kampf (le ‘Texte’), le best seller d’incitation à la haine raciste Nazi, écrit et diffusé par Adolf Hitler et ses partisans, a été le pivot de l’endoctrinement qui a généré le drame historique le plus meurtrier de l’histoire contemporaine (50 millions de morts).

le Texte connait encore aujourd’hui une large diffusion.  Il est accessible en format papier sous plus de 734 versions et sur internet.  Il existe profusions de versions, parfois vendues à fort prix, soit en contradiction avec le droit d’auteur défendu par le  titulaire des droits (le Land de Bavière) soit aussi en contradiction avec le texte d’origine, destinées à nourrir des thèses extrémistes et négationnistes.

Or, en 2015, les droits patrimoniaux d’Adolf Hitler en tant qu’’auteur’ vont tomber dans le domaine public. Dès lors, la publication de Mein Kampf sera donc plus que jamais  possible et large avec tous les risques de déformation et de désinformation ouverts par l’échéance de la protection patrimoniale du droit d’auteur.

Au nom de la lutte contre l’hitlérisme et ses résurgences protéiformes; au nom de l’esprit de vigilance, de résistance et de tolérance qui doit se manifester avec plus de force que jamais, il est important d’anticiper les conséquences d’une telle publication et d’en encadrer la mise en œuvre dans un esprit pédagogique.

L’Initiative ne consiste nullement à bannir la circulation le texte (omniprésent par exemple sur internet, le plus souvent en des versions négationnistes ou qui rendent le projet  hitlérien plus anodin ou acceptable), mais consiste à s’assurer que celle-ci soit l’occasion d’appliquer un devoir de pédagogie,  à la manière de ce qu’a pu prévoir pour la France la Cour d’Appel de Paris en 1979.

En effet, en 1979, la Cour d’Appel de Paris a prévu un avertissement obligatoire qualitatif d’une dizaine de pages, ( http://hateprevention.org/wp-content/uploads/2011/03/mk_avertissement_lecteur.pdf ) au devant de la version française.  La parution avec un marquage (tampon ou filigrane) sur chaque page, avec un avertissement préalable (du type de l’option française précitée), complétée d’un renvoi à une édition annotée constitue le projet défendu par l’Initiative www.meinkampfprevention.org

L’Initiative dénonce l’incroyable disparité voire l’absence de traitement du Texte qui a le plus contribué à la destruction des esprits, des personnes et des biens entre sa diffusion et 1945.  L’Initiative dénonce aussi l’absence de considération pour la problématique de la mémoire des méfaits et de la persistance du nazisme au sein des actes de l’Union Européenne.

Le 11 octobre prochain, est organisé – sous les hospices du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du barreau de Paris – à la Maison du Barreau à Paris (place Dauphine, Paris 1er) le premier Forum  sur la diffusion des contenus de haine tel que le Texte de Hitler.

Afin que soit menée une réflexion constructive qui permette de valider la nécessité d’une telle publication encadrée et explicitée et de proposer des Recommandations/Résolutions aboutissant si possible à l’adoption d’un Règlement Européen, susceptible d’être étendu à tout autre pays volontaire, sur la Communication au Public de Mein Kampf, s’appliquant directement à tous les Etats Membres et sans aucune mesure de transcription nationale, l’Initiative recommande :

1. de reconnaitre le caractère particulier du livre Mein Kampf

2. de rappeler les règles propres au droit moral imposant un usage encadré du texte ;

3. de proscrire la possibilité de tronquer ou édulcorer le texte dans quelque   version que ce soit, prenant appui sur le nécessaire respect de l’intégralité de l’œuvre originale ;

4.  d’adopter un (a) avertissement pédagogique commun aux Nations y souscrivant à commencer par l’Union Européenne (voir le précédent réussi en France joint), (b) un marquage des pages du texte, (c) un renvoi à un site internet dédié et (d) un renvoi à une édition pédagogique annotée lorsque prête (par exemple celle de l’IFZ en Bavière);

5. de prévoir une édition européenne multilingue, annotée et pédagogique permettant un accès informé au texte et prévenant les jeunes générations des conditions de publication et de diffusion de Mein Kampf et de la manière dont ses théories ont été mises en œuvre entre 1933 et 1945 ;

6. Mettre en place un processus de mesure de la réception du texte dans les différents pays ;

7.  Entamer une réflexion inter étatique au sujet de la diffusion de Mein Kampf et des contenus de haine ;

8. d’entrer en vigueur avant l’échéance de 2015.

Forum de Prévention des contenus de haine :

« La diffusion de la haine aujourd’hui

(avant que le livre ‘Mein Kampf’ ne tombe dans le domaine public)

Quel encadrement? Quel devoir de  pédagogie ? « 

 De 13h30 à 19 h

Mardi 11 octobre 2011

Maison du Barreau

Place Dauphine

F-75001 Paris

Programme : Films, Débats, Présentation du Projet de Charte / Projet de Règlement

Signature de la

Charte Pour une diffusion pédagogiquement encadrée

de texte de haine tel que Mein Kampf

Informations : www.meinkampfprevention.org

L’Initiative de Prévention de Mein Kampf est une initiative pédagogique, désintéressée, apolitique, non confessionnelle et non communautaire.

L’Initiative a été suscitée par une étude en droit d’auteur parue à la Gazette du Palais : http://hateprevention.org/etude-centrale-de-linitiative-gazette-du-palais/.

L’Initiative regroupe des personnalités variées de la société civile et des experts en France et hors de France.

Autour de l’Initiative se retrouvent :

Conseil de l’Initiative : Philippe COEN, Corporate Attorney, France, Dominique de la GARANDERIE, Avocat, Ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Barreau de Paris, France, Lord Peter GOLDSMITH, QC, Barrister, Grande Bretagne, Frederic JENNY, Conseiller en service extraordinaire à la Cour de Cassation, Président du Comité Concurrence de l’OCDE, Professeur d’Economie à l’ESSEC, France,  Marc MOSSE, Ancien attaché parlementaire, Government affairs expert, Directeur Juridique et des Affaires Publiques, France , Ana PALACIO, Ancienne Ministre des Affaires Etrangères, Avocat, Former MEP, Former Senior Vice President & General Counsel de la banque mondiale, Espagne, Charles-Edouard RENAULT, Avocat, Arbitre IFTA, France, François ZIMERAY, Ambassadeur pour les Droits de l’Homme, France

Experts : Pr. Fabrice d’ALMEIDA, Historien, France, Josselin BORDAT, Historien, Journaliste, Musicien, France, Pr. Christophe CARON, Droit, France, Michèle CHALENDON, Interprète, France Pr. Jean-Marc DREYFUS, Historien, Université de Manchester, Grande-Bretagne, Pr. Pascal ETAIN, Droit, France, Pr. Marie-Anne FRISON-ROCHE, Droit, France, Pr. Yves GAUBIAC, Droit, France, Pr. Jérôme HUET, droit, France, Antoine VITKINE, Journaliste (Press), Auteur du documentaire du livre : « Mein Kampf, l’histoire d’un livre », Flammarion, Paris 2009, France, …)

Liste étendue des Soutiens: http://hateprevention.org/supports/

Contact presse :

contact@meinkampfprevention.org

 

PARTAGER