(Français) Vidéo. Mein Kampf dans le domaine public : Interview de Philippe Coen

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Sorry, this entry is only available in Français

vidéo

EnvoyerImprimerPDF

philippe-coen-iphArnaud Dumourier, Directeur de la Rédaction du Monde du Droit, a interviewé Philippe Coen, Président de l’Initiative de Prévention de la Haine, qur les actions menées par cette association.

L’Initiative de Prévention de la Haine, préconise d’apposer sur chaque texte un bandeau et d’un avertissement pédagogique afin d’enseigner les conséquences de la propagande raciste et antisémite de Mein Kampf. Philippe Coen s’exprime sur ce sujet.

La démarche de l’Initiative de la Prévention de la Haine

La création de cette association s’est faire suite à la parution d’une tribune juridique dans la Gazette du Palais en décembre 2009 quant à la problématique « singulière de la chute dans le domaine public d’un livre assassin, profanatoire, qui est un manifeste de haine et de stigmatisation de l’autre. »
Selon Philippe Coen, on ne peut ignorer l’efficacité toxique du contenu de Mein Kampf, malgré tout interdire sa publication ne fait pas sens à l’heure où internet rend ce livre très accessible.

Le but de l’association est donc de prévenir plutôt que d’interdire. D’éduquer plutôt que censurer : « Il s’agit de prendre en compte la diffusion de Mein Kampf tout en l’explicitant et en donnant une perspective au livre, pour montrer comment il a été utilisé, et comment son discours de haine a pu causer un engouement pour le meurtre. »
Celui-ci souligne la nécessité préventive quant à la publication de l’œuvre, notamment parce-que le contexte actuel« ne peut nous laisser indifférent quant à la propagande raciste, discriminatoire et de marginalisation d’une population. »
Le danger se trouve dans l’oubli de l’Histoire, chez ceux qui pourraient lire ce livre sans s’en distancier. Il s’agit donc de responsabiliser les éditeurs avec la publication d’un bandeau d’avertissement pour ne pas permettre l’appropriation et la diffusion du message de haine contenu dans le texte.

Pour en finir avec Mein Kampf et la haine sur internet

Le livre Pour en finir avec Mein Kampf et la haine sur internet vise à expliquer toute l’histoire de Mein Kampf, à commencer par l’histoire judiciaire. Les auteurs tentent pas la suite d’expliquer « le sort de la propagande de haine après 1945, le sort de ce livre qui continue d’être un best-seller dans plusieurs pays et notamment des pays proches de la France. » Au-delà de la simple explication, il est aussi question de comprendre comment un livre venimeux peut avoir un tel succès de nos jours et tente donc de prévenir sur le contenu de Mein Kampf pour que lors de sa reparution le 1er janvier 2016 « on ne puisse pas se dire que l’on a rien fait. »