Une vingtaine de personnes comparaissent devant la cour d’assises des mineurs à partir de vendredi 4 mai 2012. Par B.L.

04/05/2012 – Les prévenus, qui appartenaient à un groupuscule néo-nazi, sont accusés d’avoir incendié plusieurs restaurants de kebabs à Auxerre et dans les environs. Leur procès devrait durer 15 jours.

Les faits se sont produits entre 2004 et 2006. Une vingtaine de commerces, dont les gérants étaient d’origine maghrébine ou turque, ont été touchés par des incendies. « Il s’agit de victimes qui sont en France depuis extrêmement longtemps, qui ont vu leur outil de travail disparaître en un instant et qui sont encore traumatisées après toutes ces années », relate Véronique Lyand, l’avocate de deux parties civiles.

Une vingtaine de prévenus vont devoir s’expliquer devant la justice. Certains d’entre eux étaient mineurs quand les incendies ont été commis. « Ce sont des faits qui sont l’œuvre d’une immaturité, d’une réflexion peu ellaborée et d’une connaissance politique qui est de l’ordre de zéro. Ce sont des gens qui n’intégrent pas ce qui est le racisme », déclare Bernard Revest, l’avocat de l’un des accusés. Plusieurs d’entre eux ont déjà été condamnés en novembre 2011 dans une autre affaire de racisme, où ils avaient agressé deux jeunes Maghrébins.
© France 3

PARTAGER